jeudi 16 novembre 2017

Casino de Montréal 4 DÉCEMBRE 2017


Départ du pavillon Gérard-Morin vers 15h40 et de chez Pasquier vers 16h00 pour le Casino de Montréal le lundi 4 décembre 2017.

Départ du Casino vers 21h30 pour le retour.

À noter que la carte de la FADOQ n’est pas obligatoire mais les participants doivent avoir 18 ans et plus.

Le coût est de 10$ par personne pour le transport.

Pour info: Jean-Denis Lajoie 450 348-7102

Jeune et con


Pourquoi dit-on…? Ne pas être dans son assiette


Pourquoi dit-on »Ne pas être dans son assiette »?



Un moral en baisse, fatigue, maladie, les raisons ne manquent pas pour expliquer qu’une personne ne soit pas « dans son assiette ».

Cette expression, née au début du XVIe siècle, ne vient pas du monde gastronomique mais de la position assise, notamment à cheval. Le mot « assiette » était alors issu du verbe « asseoir ». On disait ainsi d’un cavalier mal installé sur sa selle qu’il n’était « pas dans son assiette ».

Dans le langage courant, cette position désagréable a plus tard été employée pour indiquer une manière d’être, puis un état d’esprit. Son sens actuel a notamment été popularisé par Michel de Montaigne (1533-1592) dans ses Essais, pour qui ne pas « être dans sa naïve assiette » signifiait ne pas se trouver dans un état idéal.

Trouble ?


Il n’y a pas d’âge

La patience d'un grand-père.


Une femme, dans un supermarché, suit un grand-père et observe le mauvais
comportement de son petit-fils de 3 ans.

Papi a les mains pleines de victuailles et le jeune garçon crie à tue-tête
réclamant des croustilles, des bonbons, du chocolat et tout ce qui lui tombe sous les yeux.

Pendant ce temps, grand-papa continue calmement ses emplettes répétant sans
cesse d'une voix contrôlée:

« William calme-toi, nous ne serons pas ici longtemps... Calme-toi mon garçon. »

Une autre explosion de l'enfant gâté et on entend le grand-père dire tout
doucement, "C'est bon, William, plus que quelques minutes de plus et nous
serons sortis d'ici. Calme-toi mon garçon".

À la caisse, la petite terreur jette tout ce qu'il y a dans le panier par
terre et grand-père répète encore d'une voix sereine, "William, William,
détends-toi mon copain, ne te fâche pas.

Nous serons à la maison dans cinq minutes, William. »

Très impressionnée, la femme va à l'extérieur où le grand-père est en train
de placer ses sacs d'épicerie dans le coffre de sa voiture et d'asseoir son
petit-fils sur son siège.

La dame dit alors au grand-père : "Ce n'est pas de mes affaires,
mais vous m'avez complètement sidérée par votre calme olympien à l'intérieur
du supermarché.

Je ne sais pas comment vous avez fait, mais vous avez tout le temps conservé
votre sang-froid même si votre petit fils perturbait et dérangeait tous les clients dans le magasin.

William est très chanceux de vous avoir comme son grand-père. »

« Merci beaucoup, » dit le grand-père. Mais William, c'est moi.

Le nom de ce p'tit simonac là c'est Samuel. »

Semaine 48 – Du 21 novembre au 27 novembre 2017


Novembre



Mardi 21

Mercredi 22
Laurent Mathieu
Jeudi 23

Vendredi 24
Lorraine Pelletier
Samedi 25
Nicole Landry
Sylvain Borduas
Dimanche 26

Lundi 27
Gaétan Dufour